Référence :2459

Rerum a Societate Jesu in Oriente gestarum volumen, continens Historiam iucundam lectu omnibus Christianis, praesertimÿs, quibus vera Religio est cordi. In qua videre possunt, quomodo nunquam Deus Ecclesiam suam deferat, & in locum deficientium a vera fide, innumeros alios in abditissimius etiam regionibus substituat.

MAFFEI (Giovanni Pietro).

Cologne, G. Calenius, 1574. 1574 1 vol. in-8° (164 x 111 mm.) de : [16] ff. (Titre, Epîtres, Index), 472 pp. Titre illustrée d'une vignette de bois gravé, nombreuses lettrines historiées de bois gravé, 5 pl. de caractères japonais de bois gravé. Plein vélin d'époque, dos titré à l'encre brune. (Restauration de papier à l'angle inférieur de la page de titre avec très léger manque de texte).

Quatrième édition augmentée de cet ouvrage, la première tentative pour établir lhistoire des Missions Jésuites dOrient, et tout particulièrement du Japon. Louvrage sappuie sur la correspondance des missionnaires rassemblée par Manuel da Costa et traduite par Giovanni Pietro Maffei, lun des principaux historiens de lAsie au 16ème siècle. Dès la seconde moitié du 16ème siècle, des membres influents de la Société de Jésus font pression pour que cette histoire soit écrite, avant que quelquun dextérieur ne le fasse. Louvrage, publié pour la première fois à Dillingen en 1571, connait de nombreuses traductions et rééditions, et participe donc à la formation de limage de lOrient dans les esprits occidentaux. Il sagit de l'une des plus importantes compilations de lettres lors des premières missions jésuites en Extrême Orient, entre 1548 et 1571. Luvre comprend 43 lettres concernant le Japon rédigées par Saint Francis Xavier (deux, l'une d'entre elles datée de Novembre 1549 de Kagoshima), de Frois, Almeida, Vilela et d'autres qui apportent des informations inestimables et des détails sur la culture et les coutumes japonaises. Le « Specimen quoddam litterarum vocumque Japonicarum » est illustré de bois gravés représentant des caractères de calligraphie japonaise. La première partie est tirée dun manuscrit : « Historia dos missiones do Oriente até o anno de 1568 » dû à Manuel da Costa. Ce dernier, un jésuite portugais, missionnaire et bibliographe, enseigna à Coimbra, où se trouvait une grande partie de la correspondance jésuite non censurée. Le manuscrit est envoyé à Rome, pour être traduit en latin et préparé pour la publication par Giovanni Pietro Maffei (1538-1603). Maffei ajouta au manuscrit un grand nombre de textes dans une partie quil intitula « De Japonicus rebus epistolarum ». Il commence à travailler sur les textes de Da Costa en 1565, alors quil entame son noviciat à la Société de Jésus de Rome. A lépoque de la parution de louvrage, il est ordonné prêtre et Mercurian, Supérieur Général de lordre, le charge de rédiger une vie de Saint Ignace de Loyola (1585). Mercurian lenvoie par la suite au Portugal pour rédiger, à partir des archives du royaume, une histoire générale des Missions portugaises aux Indes orientales. Louvrage, « Historiarum Indicarum Libri XVI » qui paraît en 1588, est luvre maîtresse de Maffei, et est particulièrement prisée pour son apport sur le Japon. Bel exemplaire dans sa reliure d'époque de ce rare ouvrage, lune des premières sources sur le Japon. 1 vol. 8vo. Woodcut vignette on title, several large historiated woodcut initials, 5-pages of woodcut Japanese characters. Contemporary limp vellum. Fourth expanded edition. One of the most important compilations of letters relating to the early Jesuit mission in the Far East between 1548 and 1571, including 43 relating to Japan written by St. Francis Xavier (two, one of which dated November 1549 from Kagoshima on his arrival in Japan), Frois, Almeida, Vilela and others which provide invaluable details on Japanese culture and customs. The Specimen quoddam litterarum vocumque Japonicarum is illustrated with woodcut Japanese calligraphy. [Cordier, Japonica 60].

5,500.00 €