Référence :4229

Voyage et Avantures ... en deux isles desertes des Indes Orientales...

LE GUAT (François).

London, David Mortier, 1708. 1708 2 vols. in 12° reliés en 1vol (164 x 96 mm) de : [7] ff. (front., titre, épitre), XXX pp. (préface), 164 pp.; [2] ff. (front., titre), 180 pp., [17] ff. (table) (Titres en rouge et noir) et 25 Planches gravées (dont 8 dépliantes), 5 cartes dépliantes et 1 grande affiche dépliante (vol 1 p. 144). Pleine bas. d'époque, dos à nerfs orné, titre de maroquin rouge. (vol 1: salissure p. 54-55, ensemble très frais).

Edition originale de ce voyage aux iles des indes orientales de François Le Guat (1637-1735) lui-même. Ce dernier, protestant calviniste (huguenot), fut, de par la révocation de l'Edit de Nantes, forcé à l'exil en Hollande en 1689. Il se trouvait que les hollandais avaient permis à ceux qui suivaient la religion réformée, de s'établir sur tous leurs comptoirs ainsi qu'en toute île administrée par eux, telle Rodrigues, encore inhabitée. Henri Du Quesne (1642-1722) avait projeté de créer une colonie de réfugiés français à l'île de Mascareignes (aujourd'hui île de la Réunion). L'auteur et dix volontaires s'embarquèrent alors en avant-garde pour l'île à bord d'une petite frégate lHirondelle. Le voyage tourna court et le 30 avril 1691, huit huguenots, dont François Leguat, quittèrent le navire Hirondelle pour descendre à terre et fouler le sol de Rodrigues, découvrant une île quasi paradisiaque et encore inhabitée. Ils y construisirent des huttes et attendirent la venue d'autres navigateurs. Seulement, comme personne ne vint, les colons se résolurent à quitter lîle à bord d'un rafiot de fortune arrangé par eux-mêmes et gagnèrent Maurice où le Commandant Deodati les fit séquestrer injustement trois ans sur l'îlot Vacoas. Puis, embarqués sur un navire hollandais, ils furent conduits à Batavia et jugés pour des crimes imaginaires. Ils furent enfin acquittés et libérés : des huit aventuriers de Rodrigues, trois seulement (Leguat, La Case et Bennelle) rentrèrent en Europe. Plus tard, Leguat finit par s'établir à Londres et relater son histoire. Un récit aussi incroyable quimprobable enrichi de nombreuses illustrations despèces animales et végétales rencontrées et de cartes des lieux. Bel exemplaire. Cox I, P. 284; Quérard V, p. 115. 2 vols. in 12°. 1 frontisp., 25 plates (8 fold.), 5 fold. maps., 1 fold. Poster. Contemp. sheep. First edition of this journey to the oriental islands by François Le Guat. This Huguenot, was, by the revocation of the Edict of Nantes, forced to exile in Holland in 1689. He turned out that the Dutch had allowed those who followed the reformed religion, to establish on all their counters as well as on any island administered by them, such Rodrigues Island, still uninhabited. Henri Du Quesne (1642-1722) had planned to create a colony of French refugees on the island of Mascarene (nowadays Reunion Island). The author and ten volunteers embarked then for the island aboard a small frigate l'Hirondelle. The trip was short and on April 30, 1691, eight Huguenots, including Francois Leguat, left the ship Hirondelle to go down and walk on the ground of Rodrigues, discovering an almost paradise island and still uninhabited. They built huts there and waited for other sailors to come. But then nobody came and the colonists resolved to leave the island aboard a raft of by themselves and sailed to Mauritius where Commander Deodati had them sequestrated unjustly three years on the islet Vacoas. Then, embarked on a Dutch ship, they were taken to Batavia and tried for imaginary crimes. They were finally acquitted and released: of the eight adventurers of Rodrigues, only three (Leguat, La Case and Bennelle) returned to Europe. Later, Leguat finally settled in London and told his story. A story as incredible as improbable enriched with many illustrations of animal and plant species encountered and maps of places. Nice copy.

2,500.00 €