Référence :4245

Epitome de la bibliotheca oriental, y occidental, nautica, y geografca de Don Antonio de Leon Pinelo ... aEadido, y enmendado nuevamente, en que se contienen los escritores de las Indias orientales, y occidentales, y reinos convecinos, China, Tartaria, Japon, Persia, Armenia, Etiopia, y otras partes.

LEON PINELO (Antonio de).

Madrid, Francisco Martinez Abad, 1737-1738. 1629 3 vol. In-folio (304 x 206 mm) de: [144] pp., 200, [1], 201-202, [2], 203-204, [1], 205-536 columns, 537-538 pp., 539-560 [i.e. 561], [2] ff., ; [4] pp., 561-912 columns, 913-920 ff., Divxxi- Divxxvii [i.e., Divxxxii] ff., 921-1174 columns, 1174-1191 columns, 1192-1199 ff., Mcc- Mccxxxviii ff.; [4] pp., 1200-1527 columns, 1526-1729 columns, 132, [2] pp. (déchirure restaurée à l'avant dernier feuillet, dernier feuillet doublé et restauré, avec petit manque de texte habilement recomposé). Contemporary mottled calf, spine gilt (minor wear to extremities). Pleine basane 18ème, dos à nerf orné, titre de maroquin rouge, roulette dorée sur les coupes, tranches marbrées. (accidents aux coiffes, coins émoussés).

Seconde édition de cette très rare bibliographie : la première à faire état douvrages sur lAmérique. Son auteur, Antonio Leon Pinelo (1589-1660), probablement né à Valladolid, immigra avec ses parents aux Indes Occidentales en 1604. Il vécut en Argentine et au Pérou, où il suivit lenseignement des Jésuites à Lima et fut diplômé de droit. Cette formation de juriste lui permit doccuper de nombreux postes officiels en Amérique du Sud, et notamment celle de maire dOruro. Quand il revint en Espagne en 1612, il devint rapidement membre du Conseil des Indes, en tant que juriste et chroniqueur. Il est dailleurs considéré comme lun des chroniqueurs les plus importants du Conseil. Cette institution fut en charge dadministrer les colonies de la Couronne : les Indes Orientales (Philippines) et Occidentales (Amérique), du 16ème au 17ème siècle. Fondé officiellement en 1524 par Charles Quint, le Conseil statue sur les questions judiciaires, gouvernementales, militaires et religieuses. Dun point de vue légal, le conseil émet des avis (Consultas) qui, avalisés par le Roi, deviennent des édits. Vers 1615, Leon de Pinelo commença à cataloguer ces décrets et ordonnances émis soit par le Gouvernement en Espagne ou par les Vice-rois des possessions américaines, et proposa dès 1623 une première publication référençant les différents articles de lois touchant à ladministration des colonies. Cest la première dune liste duvres importantes consacrées à lAmérique, que lauteur considérait comme le Paradis biblique (cf. « El Paraiso en el Nuevo Mundo », 1656) ; comprenant « Tratado de confirmaciones reales, que se requieren para las Indias Occidentales » (1630), un très sérieux : « Cuestion moral si el chocolate quebronta el ayuno ecclesiastica » (1636), « Aparato politico de las Indias Occidentales » (1653), « Acuerdos del Concejo de Indias » (1658), etc. La présente : « Epitome de la Biblioteca oriental y occidental, nautica y geografica » (Madrid, 1629), reste son uvre majeure, et une référence incontournable, la première bibliographie à mentionner des relations de voyages et autres ouvrages touchant à lAmérique. Pinelo y référence les titres de deux bibliothèques, de 1.200 et 2.250, réunies avec un soin tout particulier (« con particular afecto y devocion »), ainsi que les 300 volumes qui composaient sa bibliothèque personnelle et qu'il léguat au Conseil des Indes. Il enrichit ce catalogue des références douvrages majeurs et de manuscrits quil ne put consulter que dans les grandes bibliothèques de son temps (Duc de Sessa, Ramirez de Prado, Valenzula Velasquez, Nieremberg, Saldierna, Connétable de Castille, Comte Duc dOlivares, palais de lEscurial, Archives de Simancas, Chroniqueur des Indes). Suivant une tradition des débuts de la bibliographie espagnole, les titres des ouvrages étrangers sont traduits en espagnol, mais Pinelo sinspira de modèles comme la Libreria de Doni (1550), et des traditions de catalogage françaises et anglaises, pour arranger sa matière. La première partie (pp. 1 à 60) est consacrée aux uvres relatives à lAsie (spécialement lInde) et lEthiopie, la seconde, (pp. 61 à 136) aux ouvrages qui traitent de lAmérique centrale ou méridionale, ainsi que des îles du Pacifique. Les deux dernières parties (pp. 137 à 186) référencent de nombreux ouvrages généraux de navigation ou de géographie, ainsi que des cartes. Chaque section est classée chronologiquement. A la fin des pièces liminaires, lauteur recense quarante-trois langages indo-américains, alors pratiqués dans les colonies dAmérique du Sud. Une seconde édition parut dans la première moitié du 18ème siècle, largement augmentée par Bracia. Sabin en dit : « The following enlarged edition by Bracia is so clumsily thrown together, that it is quite a relief to refer from it to this neat and well-arranged manual » (40.052). Sur le titre, gravé par J. de Courbes, figurent des allégories des Indes, de lEspagne (Iberica) de la Géographie et de la Navigation. Rare ouvrage de référence pour les voyages dans le Nouveau Monde. Sabin, 40052 ; JCB III (1) 568 (2nd edition) ; Palau 135737 ; MILARES CARLO (Augustin), "El Epitome de Pinelo, Primera bibliografia del Nuevo Mundo", Washington, 1958. 3 vol. In-folio. Contemporary calf. . Rare second edition of this scarce bibliography: the first that catalogs account of travels in America. It is a cornerstone book, especially for the list it gives of manuscripts kept in Spain. Leon Pinelo (1589-1660) was born in South America. When he arrived in Spain in 1612, he started working on establishing bibliographies of travel and law books. This second edition of this "Epitome de la Biblioteca Oriental i Occidental" Fine copy of this reference work for the travel in New World.

4,500.00 €