Référence :4256

Voyage à l'Ouest des Monts Alléghanys, dans les Etats de l'Ohio, du Kentucky et du Tennessée, et retour à Charleston par les Hautes-Carolines ; contenant des détails sur l'état actuel de l'agriculture et les productions naturelles de ces contrées, ainsi que des renseignements sur les rapports commerciaux qui existent entre ces Etats et ceux situés à l'Est des montagnes et la Basse-Louisiane ; Entrepris pendant l'an X-1802, sous les Auspices de M. Chaptal, Ministre de l'Intérieur.

MICHAUX (François-André).

Paris, Levrault, 1804. 1804 1 vol. in-8° (206 x 127 mm.) de [2] ff. (Faux-titre, Titre), VI pp. (Avertissement, Remarque), 312 pp. et 1 Carte dépliante in-fine. Pleine basanne racinée d'époque, dos lisse orné, titre de maroquin vert, tranches marbrées. (défauts d'usage).

Edition originale ( second état, de ce grand classique de la littérature de voyage, relation du périple de François-André Michaux (1770-1855) à louest des Monts Alleghany. Fils dAndré Michaux (1746-1802), botaniste et explorateur, il accompagna son père, en 1785, pour explorer les ressources botaniques des Etats-Unis. Après avoir créé des pépinières dans le New-Jersey et en Caroline du Sud, ils explorèrent ces régions ainsi que le Nord de la Floride. Il repartit pour la France en 1790, étudier la médecine avec Corvisart et Desault, et il prit part à la Révolution. En 1801, le gouvernement français lenvoya vendre les plantations que son père avaient établies dans le New-Jersey. A son retour, en 1803, il publie le présent ouvrage, compte-rendu de son voyage, qui fut traduit en anglais et en allemand. Michaux est essentiellement connu pour son uvre en tant que botaniste et notamment son traité sur les forêts américaines : « North American Sylva ». « Michaux cherchait une opportunité pour continuer luvre de son père en Amérique du Nord. Avec le soutien de Jean Chaptal, Ministre de lIntérieur, il sembarqua pour les Etats-Unis et arriva à Charleston, en Caroline du Sud, le 9 octobre 1801. Il avait été chargé, pour des raisons économiques, de fermer la pépinière de Charleston fondée par son père, et il renvoya en France les semis et les plants quil jugeait intéressant de cultiver. Au printemps 1802, Michaux voyagea dans les forêts du New Jersey avec David Hosack et visita également le Elgin Botanical Garden que ce dernier venait de fonder à New York. De là, il se rendit à Philadelphie où il rencontra William Bartram et put admirer la collection de William Hamilton à Woodlands. Par la suite, il parcourut la Pennsylvanie, le Kentucky et le Tennessee avant de revenir en Caroline, et il fit la connaissance danciennes relations de son père. Il revint en France en 1803 pour organiser le transport des plantes et des semences quil avait sélectionnées et rédiger des rapports sur son travail. Il était clair quà ce moment, il avait déjà le dessein de rédiger une uvre importante sur les bois dAmérique du Nord. » (Ian MacPhail, ADNB). Par la suite, il fait paraître dautres textes, au sujet de lacclimatation des espèces américaines en Europe. Il fut administrateur de la Société centrale dagriculture (aujourd'hui Académie d'agriculture) de 1820 jusquen 1855, correspondant de lAcadémie des Sciences et il fut décoré de lordre de la légion dHonneur. In-fine, le livre est illustré dune : "Carte des Etats du Centre de l'Ouest et du Sud des Etats-Unis, Dessinée par Dupuis fils. An XII- 1804." Bel exemplaire. 1 vol. 8vo. Contemporary tree sheep. 1 folding map. First edition, second issue. Rare travel account by the botanist François-André Michaux (1770-1855) of a journey he made in 1801. He first traveled in the United States in 1785, with his father, André Michaux (1746-1802) who was an explorer and a botanist, to study the botanical ressources of the country. They settled plant nurseries in New Jersey and South Carolina. He came back in France in 1790, and in 1801, the French Government send him in New Jersey to sell these plantations. The present work is the account of this 1801 journey. Fine copy. Howes M579; Sabin 48703.

1,200.00 €