Référence :4466

Relation du voyage de Monseigneur l'évêque de Beryte Vicaire apostolique du royaume de la Cochinchine, Par la Turquie, la Perse, les Indes, &c. jusqu'au Royaume de Siam & autres lieux. Par M. de Bourges, Prêtre, Missionnaire Apostolique.

BOURGES (Jacques de).

A Paris, chez Denys Bechet, 1666. 1666 1 vol. in-8° (182 x 120 mm) de [6] ff. (titre, epistre au Roi, Avis au lecteur, Errata), 1 carte dépliante, 245 pp., [3] pp. Plein veau d'époque, dos à nerfs orné et titré à l'or, roulette dorée sur les coupes, tranches jaspées. (défauts d'usage aux coiffes et aux coins, discretscomblements de trous de vers dans les marges intérieures).

Edition originale de ce récit du périple du Jacques de Bourges (1630-1714) en extrême orient, donnant le détail des contrées traversées pour parvenir au Siam, récit considéré comme premier ouvrage français publié sur ce pays. Jacques de Bourges faisait partie de la première équipe envoyée par les jeunes Missions étrangères en Asie. Il servit de secrétaire à Pierre Lambert de La Motte, évêque in partibus de Beryte (Beyrouth) et vicaire apostolique d'une vaste région qui comprenait les royaumes de Cochinchine (Viet-nam du Sud), de Champa (Annam) et de Cambodge, la grande ile de Hainan et les provinces chinoises du Tche-kiang, du Fo-kien et du Kiang-Si. Les religieux quittent Marseille du 27 novembre 1660. Lauteur traverse à pied la Perse et lInde puis embarque pour le royaume de Siam. Les chapitres ii à ix relatent ce périple qui passe par Bassora, Ispahan, Gomeron, Surate et Masulipatan. Lauteur donne des descriptions de chaque ville traversée et de ses habitants. Ainsi, pour Ispahan ou il passe 3 mois, il écrit (p. 82-83): « Si les Persans ont lesprit pénétrant pour les sciences, ils ne lont pas moins subtil pour les affaires, et pour les intrigues de la cour, et lon peut assurer que celle de Perse est un théâtre ou se joue le plus de pièces de cette qualité Quant à ce qui regarde les choses de la religion, ils se montrent fort curieux den entendre parler, en quoi ils sont fort dissemblables aux Turcs, lesquels interrogés sur leur créance, ne répondent que par le silence ou par les menaces. Les Persans au contraire, se montrent toujours prêts de conférer avec vous sur les matières les plus difficiles de la religion, et de vous prouver leur créances ». Enfin, au terme dun périple de 20 mois, les voyageurs parviennent à la ville de Siam en aout 1662 ou ils passeront une année. Les chapitres x à xiii décrivent le royaume : géographie, économie, murs et coutumes, religion Lauteur est visiblement séduit par la douceur de vivre du pays : « Comme on vit à bon compte dans Siam, que le peuple y est doux, quon cannait leur inclination au repos, et quil y a grande liberté soit pour la religion, soit pour le commerce, de la vient quil y aborde quantité détrangers, les uns comme artisans, dautres pour le trafic, et dautres pour la douceur de la vie » (p.156). Lauteur quitte le Siam le 14 octobre 1663 par mer, contourne lAfrique. Débarquant en Angleterre en juillet 1664. Il décrit (p. 239) sa périlleuse traversée de la Manche comme la pire expérience de navigation : « Je me trouvé dans lespace de ce trajet de mer qui se fait en douze heures en un plus grand danger de mort que non pas durant ma navigation de dix mois ». Une carte dépliante reliée au début de louvrage, gravée par Du Val, permet de suivre le tracé du périple de de Jacques de Bourges de Paris jusquau Siam. Bel exemplaire de cette importante relation, conservé dans sa reliure dorigine. Chadenat 532., Cordier "Sinica" II 827, Brunet I 1179. 1 vol. in-8°. 1 fold. map. Comtemp. calf. Rare first edition of this account of the journey of Jacques de Bourges (1630-1714) in the Far East, giving details on the countries crossed to reach Siam, considered as the first French book published on this country. Jacques de Bourges was part of the first team sent by young foreign missions in Asia. He served as secretary of Pierre Lambert de La Motte, bishop in of Beryte (Beirut) and vicar apostolic of a vast region which included the kingdoms of Cochinchine (South Vietnam), Champa (Annam) and Cambodia, the great island of Hainan and the Chinese provinces of Tche-kiang, Fo-kien and Kiang-Si. The religious leaved Marseille on November 27, 1660. The author crosses on foot Persia and India and then embarks for the kingdom of Siam. Chapters II to IX describe this journey through Basra, Isfahan, Gomeron, Surat and Masulipatan. in August 1662, After a journey of 20 months, travelers reach the city of Siam. Chapters x to xiii describe the kingdom: geography, economy, manners and customs, religion... The author is visibly seduced by the softness of life in the country and the kindness of its inhabitants. The author leaves Siam by sea on October 14th, 1663, landing in England in July 1664. He then describes his perilous crossing of the Channel as his worst sailing experience: "I found myself during this sea voyage done in twelve hours in a greater danger of death than not during my navigation of ten months..." A folded map by Du Val, bound at the beginning of the book, gives the route of the journey of Jacques de Bourges from Paris to Siam. Fine copy of preserved in its original binding.

6,500.00 €