Référence :4707

Mémoires académiques ou Nouvelles découvertes sur la lumière relatives aux points les plus importants de l'optique.

[MARAT (Jean-Paul)].

Paris, chez N.T. Méquignon, 1788. 1788 1 vol. in-8° (200 x 130 mm.) de : XIV pp. (titre, avis du libraire, introduction) [sur XVI: ex relié sans faux titre], ; 323 pp. ; [1] p. (approbations) ; 10 planches dépliantes gravées (dont 5 en couleur) ; exemplaire relié sans le feuillet de faux-titre. Ex-libris "C.M. Gariel 1872" (cachet humide en bas du titre). Demi-basane fauve à coins d'époque, dos lisse orné de fers dorés, titre doré de maroquin vert "Mémoire de Newton" (avec w à l'envers), tranches marbrées (défauts d'usage à la reliure, mors sup. fendu, coupes, coiffes arrasées, coins usés.)

Rare édition originale de cet ouvrage scientifique majeur du célèbre Jean-Paul Marat portant sur les divers phénomènes de la lumière et de loptique. Marat (1743-1793) est un célèbre physicien, médecin, journaliste et homme politique français. Cest une figure emblématique de la Révolution Française et il mène un combat virulent contre le roi. Il est élu en 1792 député de la Seine à la Convention et meurt tragiquement dans sa baignoire en 1793, assassiné par une royaliste, Charlotte de Corday dArmont, après avoir été longtemps malade. Son ouvrage se compose de quatre mémoires : le premier contient un « examen géométrique et phyfique des principales expériences que Newton donne en preuve du fyftème de la différence réfrangibilité » que Marat réfute ; le second présente cinq classes dexpériences nouvelles dont les résultats démontrent que « les rayons hétérogènes ne se séparent jamais quen paffant le long des corps » ; le troisième « attaque lexplication que Newton donne de larc-en-ciel » et démontre que les rayons hétérogènes « ne peuvent former ni arcs féparés, ni teintes marquées » et invalide ainsi deux théories, celle du « fyftème de la différence réfrangibilité » ainsi que celle du « fyftème des accès de facile réflexion et de facile tranfmiffion » ; le quatrième et dernier mémoire traite des corps minces et diaphanes (tels que les plaques de verre et les bulles de savon) et démontre que leur couleur « ne viennent point de leur différente ténuité » puisquils « ne font jamais irisées ». Dans cet ouvrage novateur, Marat révolutionne le domaine de loptique en démontrant, à travers un nombre très important dexpériences, que les théories établies par Newton, notamment sa doctrine de la différente réfrangibilité, sont invalides. Le présent traité constitue ainsi une découverte majeure en physique de loptique. Lillustration se compose de 10 planches dépliantes gravées (dont 5 en couleur) qui représentent minutieusement ses expériences ainsi que leurs résultats et permettent dexpliquer les divers phénomènes doptique présentés. Provenance : Charles-Marie Gariel (1841-1924), ingénieur, enseigna la physique et la chimie à l'Ecole des Ponts et Chaussées (cachet et étiq. ex-libris). Exemplaire dans sa reliure d'origine d'époque révolutionnaire, intérieur frais.

2,600.00 €