Référence :4756

Prise de l'Ardent vaisseau Anglois de 64 canons par les frégates Françaises la Junon et la Gentille le 17 août 1779.

[GUERRE D'INDEPENDANCE AMERICAINE] BERTRAM [F.]

Fait à Dunkerque par F. Bertram. [1779]; 1779 1 feuille (178 x 220 mm.), dessin à l'encre et à l'aquarelle avec des rehauts de gouache blanche, encadrement d'un double filet à l'encre, titrage en dessous à l'encre brune sur 2 lignes. (taches et rousseurs). Conservé dans une marie-louise de papier ancien.

Très beau dessin à lencre à laquarelle figurant un combat naval de la guerre dindépendance américaine au cour duquel deux frégates Françaises semparent dun vaisseau britannique, en Manche, au début du conflit. Dessin très réaliste et détaillé signé F. Bertram, sans doute un marin qui fut témoin oculaire de cette bataille. Pendant que l'armée combinée de France et d'Espagne surveille l'entrée de la Manche (voir le n° 123), la frégate française la Junon vogue vers Plymouth. Le 17 août 1779, elle croise le vaisseau anglais HMS Ardent contre lequel elle engage aussitôt le combat : Le capitaine Bernard de Marigny, commandant la Junon, observant que les sabords du vaisseau anglais ne sont ouverts que d'un seul côté, attaque l'autre bord en supposant qu'il n'est pas armé. La Junon est ensuite ralliée par la Gentille, et le HMS Ardent ne résiste pas longtemps. Sur le dessin, on peut voir très distinctement la différence de puissance entre le vaisseau anglais et les deux frégates françaises dont le nombre de canons et la hauteur des ponts et des mats sont très inférieure. La victoire du capitaine de Marigny tient donc à la rapidité de sa décision dengagement et à son habileté tactique. Cette victoire française fait partie des combats maritimes immortalisés le marquis Auguste-Louis de Rossel de Cercy (1736 1804), célèbre pour ses uvres consacrées aux affrontements navals de la guerre dindépendance. De ce tableau ne subsiste que la copie faite en 1791 d'après le tableau original. Le style et la qualité du papier de notre dessin permettent une datation contemporaine de la bataille. La précision avec laquelle lauteur a représenté les gréements des trois navires peut laisser penser quil sagit de luvre dun gabier.

1,200.00 €