Référence :4956

Zoonomie, ou Lois de la vie organique, par Erasme Darwin, Docteur en Médecine, Membre de la Société royale de Londres, Auteur du Jardin botanique, etc. Traduit de l'anglais sur la troisième Édition, et augmenté d'Observations et de Notes, par Joseph-François Kluyskens, Professeur de Chirurgie à l'École élémentaire de Médecine, et Chirurgien en chef des Hôpitaux civils de Gand, Membre correspondant de la Société de l'École de Médecine de Paris, et de plusieurs Sociétés savantes.

DARWIN (Erasmus).

A Gand, chez P. F. de Goesin-Verhaeghe; rue Haute-porte, n°229, 1810-1811. 1810 4 vol. in-8° (212 x 138 mm.) de: I. [3] ff. (faux-titre, titre, épigraphe); 20 pp. (préface du traducteur); [1] f. (titre de la première partie); 23 pp. (reprise de la pagination à 19, préface de l'auteur); [1] p. (table); 614 pp.; [1] p. (errata); 3 planches aquarellées ; II. [2] ff. (titre, table); 659 pp.; [2] pp. (errata, avis au relieur); 4 planches (3 aquarellées, 1 gravée); III. XIV pp. (titre, titre de la deuxième partie, préface de l'auteur); 586 pp.; 3 planches gravées; IV. [1] f. (titre); 570 pp. (dont table); 1 planche dépliante gravée. Un total de 11 planches (dont 1 dépliante et 6 à l'aquarelle). (Corps douvrage très frais). Demi-basane d'époque, plats recouverts de papier marbré, dos lisses ornés, titre et tomaison de maroquin noir, tranches jaspées. (Quelques petites rousseurs).

Première édition en français, traduite de l'anglais par Joseph-François Kluyskens et due à Erasmus Darwin (E.O. : 1795 et 1799). Le présent ouvrage est considéré comme son uvre principale pour ce qui touche aux sciences naturelles et à la médecine. Erasmus Darwin (1731-1802) est un poète, médecin, botaniste et inventeur britannique. 70 ans avant les travaux de son célèbre petit-fils et face au créationnisme alors dominant, il amorce de façon significative les réflexions sur l'origine de la vie et son évolution. Médecin, il exerce son art avec un grand succès à Lichfield. On a de lui un poème célèbre, le Jardin botanique (1781), divisé en deux parties, intitulées : l'Économie de la végétation et les Amours des plantes, et un ouvrage fort original, la Zoonomie ou Lois de la vie organique (1794) : il y classe les maladies de l'homme d'après une méthode analogue à celle adoptée par Carl von Linné (1707-1778, naturaliste suédois) pour les plantes, et les explique toutes par l'excitabilité, comme Thomas Brown (1785-1862, naturaliste et un malacologiste britannique). Dans cet ouvrage, de même que dans le poème posthume The Temple of Nature, il expose des idées évolutionnistes. Sa curiosité le conduit à s'interroger sur les raisons de la présence de coquillages fossilisés présents au fond des mines ainsi que sur le développement des bactéries qu'il observe au microscope. Il mène également des recherches sur les nuages. Dans ses travaux et sa réflexion, il en vient à remettre en cause la doctrine alors dominante du créationnisme. Il fait jouer un rôle à la sélection sexuelle dans l'évolution des espèces, idée que son petit-fils soutiendra lui aussi et qui intitulera Zoonomia le premier manuscrit de l'Origine des espèces. Également inventeur dans divers domaines, Erasmus Darwin laisse cependant d'autres s'attribuer certaines de ses inventions, craignant pour sa réputation en tant que médecin. On lui attribue ainsi :le moulin à vent horizontal de Josiah Wedgwood (grand-père d'Emma Wedgwood, épouse de Charles Darwin) ; un type de chariot qui ne se renverse pas (1766) ; une machine parlante (1771) ; l'ascenseur à caisson du canal à charbon du Somersetshire ; un dispositif géométrique de liaison dans la direction d'un véhicule (1758), préfigurant la géométrie directionnelle d'Ackermann ; un puits artésien ainsi que divers appareils de météorologie. Le traducteur, Joseph-François Kluyskens, décrit cette oeuvre de Darwin comme telle: Faire connaître les lois qui gouvernent tous les corps organisés ; réduire toutes ces lois qui ont rapport à la vie organique en classes, ordres, genres et espèces, et les faire servir enfin à l'explication des causes des maladies ; tel fut le but que se proposa le Docteur Darwin lorsqu'il composa la Zoonomie, ouvrage sublime qui lui a coûté plus de vingt années de travail, et les plus profondes méditations (Préface du traducteur, vol. 1). Louvrage est illustré de 11 planches, dont plusieurs rehaussées à laquarelle, représentant la rétine et le spectre oculaire. A noter l'impressionnante gravure du fauteuil pour corriger la distorsion de la colonne vertébrale. Rare exemplaire dont ne dénombre que 2 exemplaires passés en vente ces 50 dernières années. Bel exemplaire conservé dans sa reliure dépoque. 4 vol. 8vo (212 x 138 mm.) of : I. [3] ff. (faux-title, title, epigraph); 20 pp. (preface by the translator); [1] f. (title of the first part); 23 pp. (resumption of pagination at 19, preface by the author); [1] pp. (table) ; 614 pp. ; [1] p. (errata); 3 watercolor plates; II. [2] ff. (title, table) ; 659 pp. ; [2] pp. (errata, notice to the binder); 4 plates (3 watercolors, 1 engraved); III. XIV pp. (title, title of the second part, preface by the author) ; 586 pp. ; 3 engraved plates ; IV. [1] f. (title) ; 570 pp. (including table) ; 1 engraved folding plate. A total of 11 plates (including 1 folding and 6 in watercolor). (Body of the book very fresh). Contemporary half-basane, boards covered with marbled paper, spines decorated with smooth edges, title in black morocco, edges speckled. (A few small freckles). First edition in French, translated from English by Joseph-François Kluyskens and due to Erasmus Darwin (E.O.: 1795 and 1799). The present work is considered to be his main work on natural sciences and medicine. Erasmus Darwin (1731-1802) was a British poet, physician, botanist and inventor. Seventy years before the work of his famous grandson and in the face of the then dominant creationism, he significantly initiated reflections on the origin of life and its evolution. As a physician, he practiced his art with great success in Lichfield. He wrote a famous poem, the "Jardin botanique" (1781), divided into two parts, entitled "l'Économie de la végétation" and "Amours des plantes", and a very original work, the "Zoonomie ou Lois de la vie organique" (1794): he classifies the diseases of man according to a method similar to the one adopted by Carl von Linné (1707-1778, Swedish naturalist) for plants, and explains them all by excitability, like Thomas Brown (1785-1862, British naturalist and malacologist). In this work, as well as in the posthumous poem "The Temple of Nature", he exposes evolutionary ideas. His curiosity led him to question the reasons for the presence of fossilized shells at the bottom of mines as well as the development of bacteria, which he observed under a microscope. He also conducted research on clouds. In his work and his reflection, he came to question the then dominant doctrine of creationism. He gave a role to sexual selection in the evolution of species, an idea that his grandson would also support and even entitled "Zoonomia" the first manuscript of the Origin of Species. Also an inventor in various fields, Erasmus Darwin allowed others to take credit for some of his inventions, fearing for his reputation as a doctor. He is credited with: Josiah Wedgwood's horizontal windmill (grandfather of Charles Darwin's wife Emma Wedgwood); a type of carriage that does not tip over (1766); a talking machine (1771); the Somersetshire Coal Canal box elevator; a geometric device for linking the direction of a vehicle (1758), prefiguring Ackermann's directional geometry; an artesian well; and various meteorological devices. The translator, Joseph-François Kluyskens, describes Darwin's work as follows: "To make known the laws which govern all organized bodies; to reduce all these laws which relate to organic life into classes, orders, genera, and species, and finally to make them serve as an explanation of the causes of disease; such was the aim which Doctor Darwin proposed to himself when he composed Zoonomy, a sublime work which cost him more than twenty years of work, and the deepest meditations (translated from french). The work is illustrated with 11 plates, several of them enhanced with watercolors, representing the retina and the ocular spectrum. Note the impressive engraving of the chair "to correct the distortion of the spine" (translated from french). Rare and beautiful copy, preserved in its original binding, of which only 2 copies have been sold in the last 50 years.

1,800.00 €