Référence :4902

LE NEPTUNE VU A LA CAPE.

B. F.

1780. 1780 1 feuille (335 x 495 mm) encre, lavis d'encre et aquarelle, titre, initiales et date en haut à gauche. (Taches, rousseurs, bordures renforcées).

Le Neptune est vaisseau de 74 canons construit à Brest en 1778 en préparation du conflit contre les anglais. Doublé de cuivre et doté de lartillerie la plus moderne, il est lun des fleurons de la flotte Française qui appareille pour lAmérique en mai 1780 : « La rade de Brest, en cette fin de mars 1780, offre une agitation insolite. Sept vaisseaux de haut bord et deux frégates, qui composent lescadre du chevalier de Ternay, y attendent lordre de convoyer la flottille de transports. Ce sont : le Duc de Bourgogne de quatre-vingts canons ; le Neptune et le Conquérant de soixante-quatorze. lÉveillé, la Provence, lArdent et le Jason de soixante-quatre, les frégates la Surveillante et lAmazone, capitaine La Pérouse, semplissent de barils dhuile, de farine et de riz ; de tonneaux de biscuits, de lard et de salaisons ; de pintes deau-de-vie et de barriques de vin. » (Extrait du « Rochambeau » de Jean-Edmond Weele). Léquipage du Neptune est de 626 hommes. Son capitaine est le Chevalier Charles Sochet Destouches (1727-1793), proche de La Fayette et Washington, va s'illustrer dans les principales batailles navales du conflit. Nommé chef d'escadre, il est le commandant le plus chevronné de l'escadre du chevalier de Ternay qui transporte en Amérique le Corps expéditionnaire du comte de Rochambeau. Le 2 mai le convoi d'une trentaine de transports, qui ne connaît pas sa destination, quitte la rade de Brest, le temps est assez beau. De Ternay choisit la route du Sud, moins risquée. C'est seulement le 21 mai que les officiers apprennent leur véritable destination. Au cours du voyage ils éviteront les combats, leur vraie mission est le transport des renforts aux Américains. Après 69 jours, ils arrivent au large de Rhode Island, ils ont réussi. Au décès de Ternay (15 décembre 1780) des Touches prend donc l'intérim du commandement de l'escadre mouillée à Newport (Rhode Island). Notre dessin : « Le Neptune vu à la cape, 1780 », est certainement luvre dun officier de bord qui ne nous donne que ses initiales « B. F. » dans un joli cartouche figurant deux serpents de mer entrelacés. A lépoque, les officiers de marine reçoivent une formation au dessin et à la cartographie. Le graphisme de la mer et du ciel est très similaire à celui enseigné pour le dessin des cartes. Le navire présente des défauts de perspective mais chaque détail de la coque et du gréement sont présents et leurs couleurs sont trés réalistes : lil d'un marin. La date de 1780 Il rends plausible que ce dessin ai été exécuté à la mer, aucours de lexpédition du chevalier Destouches en Amérique. Rare et beau témoignage de ce célèbre vaisseau dont peu de représentations sont conservées. 1 sheet (335 x 495 mm) ink, ink wash and watercolor, title, initials and date at the top left. (Stains, foxing, reinforced edges). The Neptune was a 74-gun ship built in Brest in 1778 in preparation for the conflict against the English. Lined with copper and equipped with the most modern artillery, it was one of the flagships of the French fleet that set sail for America in May 1780: "The roadstead of Brest, at the end of March 1780, was unusually agitated. Seven ships and two frigates, which made up the squadron of the Chevalier de Ternay, were waiting for the order to convoy the transport fleet. These are: the Duc de Bourgogne of eighty guns; the Neptune and the Conqueror of seventy-four; the Éveillé, the Provence, the Ardent and the Jason of sixty-four; the frigates the Surveillante and the Amazone, captained by La Pérouse, filled with barrels of oil, flour and rice; barrels of cookies, lard and salt meats; pints of brandy and barrels of wine." (Excerpt from "Rochambeau" by Jean-Edmond Weele).

3,500.00 €