Référence :5694

Construction des vaisseaux du Roy, et le nom de toutes les pièces qui y entrent, marquées en la table par numero. Avec toutes les proportions des rangs, leur explication, et l'exercice du Canon.

[ANONYME]

Au Havre de Grace, J.D.G. Faure, 1754. 1754 1 vol. in-12 (170 x 110 mm) de: 158 pp. (dont titre et table); [1] f. (suite de la table). (trace de mouillure au premier cahier). Plein vélin époque à nerfs traversant les coiffes, dos lisse titré à lencre brune ( taches, graffiti).

Rare exemplaire de ce traité donnant les proportions des coques et des gréements des navires ainsi que la manuvre du canon. Lorsque parait la première édition de cet ouvrage au Havre de Grace, en 1691, la construction navale française est encore empirique. Une grande enquête, entreprise par Colbert en 1664 pour connaître avec précision le nombre de navires existant en France, avait dressé un inventaire de tous les types de bateaux et de leur nombre dans chaque port. Il fait apparaitre une grande disparité dun chantier à lautre et des erreurs de conception aux conséquences parfois graves Le présent ouvrage est produit dans le but de rationaliser la construction des navires de la "Royale". Cependant, il faudra attendre le siècle suivant pour que soit mis en uvre un enseignement scientifique de la construction navale : LÉcole des ingénieurs-constructeurs de vaisseaux royaux, la plus ancienne grande école française, est fondée en 1741 par Henri Louis Duhamel du Monceau (1700-1782). Duhamel juge indispensable cette évolution, ayant observé que la plupart des constructeurs de lépoque travaillaient « au hasard et sans principes » et que, faute dêtre suffisamment instruits, ils "loupaient" beaucoup de vaisseaux. Au sein de cette nouvelle école, les futurs constructeurs reçoivent un enseignement théorique à base de mathématiques et de physique afin de mieux maîtriser le calcul de leurs plans des vaisseaux. Un équilibre entre la formation théorique aboutit à la mutation technique de la marine de guerre qui va progressivement éliminer les vieux modèles et entrer dans luniformisation des séries de vaisseaux, vieux rêve que Colbert avait en vain caressé en son temps. Le contenu de la présente édition, parue en 1754, tiens compte de cette évolution. Louvrage débute par la « table des pièces qui entrent à la construction des Vaisseaux », suivie des noms de toutes les pièces les composant. Sont ensuite données les proportions de la coque et du gréement pour chaque type de navire (Vaisseau de premier, second, troisième et quatrième rang, frégate, brulot. Sont ensuite données les proportions sur la garniture des navires, câbles, cordages, agrès, grosseur des étays, haubans et écoutes. Les ordres de lexercice du canon achèvent louvrage. Bel exemplaire, conservé dans sa reliure dorigine. 1 vol. 12mo (170 x 110 mm) of: 158 pp. (including title and table); [1] f. (continuation of table). (trace of wetness in first quire). Contemporary full vellum, spine titled in brown ink (stains, graffiti). A rare copy of this treatise on the proportions of ships' hulls and rigging, as well as cannon handling. When the first edition of this work appeared in Le Havre de Grace in 1691, French shipbuilding was still empirical. A major survey, undertaken by Colbert in 1664 to ascertain the precise number of ships in France, had produced an inventory of all types of boats and their numbers in each port. The present work was produced with the aim of rationalizing the construction of "Royal" ships. However, it was not until the following century that scientific shipbuilding education was implemented: the École des ingénieurs-constructeurs de vaisseaux royaux, the oldest major French school, was founded in 1741 by Henri Louis Duhamel du Monceau (1700-1782). Duhamel deemed this development essential, having observed that most shipbuilders of the time worked "haphazardly and without principles", and that, lacking sufficient education, they "missed" many vessels. At this new school, future shipbuilders received theoretical instruction in mathematics and physics, to help them better master the calculation of their ship designs. A balance between theoretical and practical training led to the technical transformation of the navy, which gradually eliminated the old models and began to standardize ship series, an old dream that Colbert had vainly cherished in his time. The contents of the present edition, published in 1754, reflect this evolution. The work begins with the " Table des pièces qui entrent à la construction des Vaisseaux ", followed by the names of all component parts. The proportions of the hull and rigging are then given for each type of vessel (first-, second-, third- and fourth-rank vessels, frigates, brulots, etc.). The proportions of ship fittings, cables, ropes, tackle, stays, shrouds and sheets are also given. Cannon drill orders complete the work. A fine copy, preserved in its original binding.

700.00 €